Classes de température

Température d’ignition

Tous les gaz et vapeurs combustibles sont classés en fonction de leurs températures d'ignition.

La température d’ignition (également point d’ignition, température d’auto-ignition, température d’allumage ou point d’inflammation) est la température jusqu’à laquelle une substance ou une surface de contact doit chauffer pour qu’une substance combustible (substance solide, liquide, leurs vapeurs ou gaz) s’auto-enflamme en présence d’air sans étincelles exclusivement en raison de sa chauffe - soit sans source d'ignition.  

Quelques exemples de températures d'ignition:

  • Bois 280-320°C
  • Coton 450°C
  • Céréales 250-320°C
  • Charbon 240-280°C
  • Méthanol 455°C
  • Carburant diesel 255°C

 

 

Classes d’ignition

En raison de cette température d’ignition, tous les moyens d’exploitation électriques et mécaniques protégés contre les explosions doivent être classés en classes de température selon la température maximale de leur surface.

La température maximale de surface doit être ainsi toujours inférieure à la température d'ignition du mélange ambiant gaz ou vapeur-air.

Pour les moyens d’exploitation électriques et mécaniques avec risque d’explosion de poussière, le classement en classes de température n’est pas nécessaire.

Les classes de température sont indiquées dans la norme CEI 60079-0.